Boire beaucoup à pu boire

Par défaut

Disons que durant mon passage à l’université, j’ai vraiment profité de certains vices de la vie et l’alcool coulait à flot. Quand j’ai appris que mon problème était relié au foie (mais les médecins ne savaient pas encore ce que j’avais), je me suis senti immédiatement coupable de ce qui m’arrivait. Tout le monde le sait, l’ennemi numéro uno du foie, c’est l’alcool, c’est poison. Je vais vous avouer que j’avais beaucoup de regrets, qui fallait que je change ma façon de vivre.

La fête était désormais terminée.

Premier constat quand on arrête de boire de l’alcool, c’est que passé  minuit, il est TARD et qu’on commence à être fatigué. Pourtant quand je buvais, minuit, on partait au bar, c’était l’heure que la vraie fête commençait. Donc, au début, j’avais beaucoup de difficulté à avoir du plaisir dans les bars, parce que j’étais fatigué et que j’étais pas du tout dans le même mood que les gens qui m’accompagnaient.

Deuxième constat, tu deviens un alcoolique pour tout le monde. Quand t’arrêtes de boire, tu deviens automatiquement un alcoolique pour tout le monde, ou le monde te croit juste pas. Marilou avait raison, on comprenait pas pourquoi je voulais arrêter de boire, et certains connards pensaient que je me foutais de leur gueule quand je leur disais que j’avais des problèmes de santé.

Troisième constat, je me réveille pu en me disant que j’ai trop dépensé la veille, je suis conscient de la santé de mon porte feuille durant la soirée et laissez moi vous dire que le 7up à 4$, y me fait chier d’être à 4$. Ça fait partie de la game, j’ai appris à dealer avec, la bouteille d’eau à 3,50. Bref, t’en bois pas 5.

Ça finit par passé, au début ça te gosse et un moment donné ça fait partie de ta vie. Tu finis par savoir quoi dire quand quelqu’un semble pas comprendre pourquoi tu bois pu, t’acceptes que tu boiras pu jamais de ta vie.

Pis

surprise …

Tu finis par trouver l’équilibre des choses et à être capable de faire le party jusqu’aux petites heures du matin sans avoir pris une goutte d’alcool. Ok, je l’avoue, travailler dans un bar aide à la chose.

Pis oui je suis probablement le seul gars au monde qui travaille dans un bar et qui ne consomme pas. Pis ouin, j’ai peut-être déjà fait semblant de boire un shooter avec toi ;), mais je te l’ai pas chargé, j’pas de même mon chum !

PS: Ma maladie n’a aucun rapport avec l’alcool finalement. chope

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s